La Liberté

Drogue du violeur: Fribourg coordonne son action en cas d'intoxication au GHB

Le canton met en place une procédure en cas d'intoxication ou de suspicion d'intoxication au GHB. Le Ministère public, le médecin cantonal, la police cantonale et les préfectures se sont coordonnés pour assurer une prise en charge complète.

La police entend inciter les victimes potentielles à ne pas hésiter à dénoncer le cas. © Keystone-prétexte
La police entend inciter les victimes potentielles à ne pas hésiter à dénoncer le cas. © Keystone-prétexte

ATS

Publié le 24.06.2022
Partager cet article sur:

Les acteurs concernés "ont décidé de réagir à la survenance de plusieurs cas de personnes victimes de pertes de connaissance ou de malaises inexpliqués en marge de soirées publiques en apportant des solutions dans leur domaine de compétence", peut-on lire dans le communiqué diffusé vendredi.

Une fois les soupçons de GHB communiqués, la police cantonale, avec l’appui des secours sanitaires, interviendra rapidement afin de prendre en charge la victime, préserver les éléments de preuve et procéder aux actes d’enquête. Sur le plan judiciaire, le procureur général a rédigé une directive, qui entre en vigueur aujourd’hui.

Pas de frais pour la victime

La police entend inciter les victimes potentielles à ne pas hésiter à dénoncer le cas et à effectuer un contrôle médical. En particulier, si les analyses devaient mettre en évidence chez la victime la consommation d’autres substances interdites, aucune procédure pénale ne sera ouverte contre elle pour contravention à la loi fédérale sur les stupéfiants.

En vue d’une prise en charge médicale réussie, il est essentiel que la victime se soumette à des analyses médicales au plus tard dans les six heures dès la survenance de l’événement. Les frais d’analyse ainsi que les autres frais médicaux en lien pour sa réalisation (notamment d’ambulance) sont pris en charge par l’assurance maladie et subsidiairement par l’Etat. La victime n'aura pas de frais à sa charge.

Afin de sensibiliser les organisateurs de manifestation, un flyer a été réalisé à leur intention. Le but est qu'ils réagissent rapidement et qu'ils fassent appel aux secours sans délai pour une prise en charge de la victime, ce qui est primordial. Le flyer mentionne aussi d’autres informations concernant la préservation des traces, de sorte à aider le travail des enquêteurs.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11