La Liberté

Jean-François Steiert satisfait de son année présidentielle

Le conseiller d'Etat Jean-François Steiert tire un bilan positif de son année de présidence de l'exécutif. L'exercice 2021 aura été marqué par une "grosse activité politique", notamment avec la pandémie de Covid-19, estime le socialiste.

Le socialiste Jean-François Steiert est satisfait de son année présidentielle. © Alain Wicht-archive
Le socialiste Jean-François Steiert est satisfait de son année présidentielle. © Alain Wicht-archive

ATS

Publié le 15.12.2021
Partager cet article sur:

"Nous avons travaillé en équipe soudée, même si nous étions dans la dernière année de législature", a expliqué mercredi à Fribourg Jean-François Steiert. "On aurait pu craindre une concurrence entre directions dans le contexte de la crise sanitaire", a précisé le ministre de l'aménagement, de l'environnement et des constructions.

"Le Covid-19 a bousculé la manière de faire de la politique", a-t-il noté. A la culture "horlogère", qui permet de prendre du temps, il a fallu substituer une culture où l'on apprend de ses erreurs. "La science a ses limites, il y a ensuite les faits qu'il faut interpréter, en fonction de l'état momentané des connaissances."

Retour du présentiel

"Les cantons peuvent faire davantage que ce qu'exige la Confédération, mais pas moins", a rappelé Jean-François Steiert, qui s'exprimait au couvent des Cordeliers. Au jour le jour, le Conseil d'Etat a moins recouru aux visioconférences qu'au début de la pandémie en 2020. Il a tenu 51 séances, toutes formes confondues.

Dans le détail, les sept directions composant le gouvernement ont été occupées notamment par le concept-cadre cantonal pour le maintien et le développement de la qualité dans les écoles du secondaire supérieur, le projet de loi sur les amendes d'ordre ou la mise en oeuvre de la stratégie agroalimentaire cantonale.

Dans la santé et les affaires sociales, plusieurs planifications ont marqué l'année 2021, en particulier dans la prise en charge des addictions, sans oublier la poursuite de la réforme de l'Hôpital fribourgeois (HFR). Du côté des finances, le budget 2022 est équilibré, avec l'instauration d'une nouvelle politique du personnel.

Loi sur la mobilité

En ce qui concerne la direction de Jean-François Steiert, il y a eu l'adoption de la nouvelle loi sur la mobilité, qui constitue une première en Suisse ainsi que la politique en matière de développement durable et de climat. La question de la relance de la pisciculture d'Estavayer-le-Lac a occupé aussi les débats.

Sur le plan économique, l'exécutif a géré la crise induite par la pandémie, avec des aides cantonales et fédérales "massives", dont 455 millions de francs pilotés par la direction concernée, le chômage partiel en représentant 320 millions. La recapitalisation de Bluefactory a été bouclée après une votation populaire.

Dans les échecs, la perspective de voir se constituer un Grand Fribourg de 75'000 habitants a été rejetée en vote consultatif par six des neuf communes impliquées dans un processus lancé en 2017. La Chancellerie d'Etat a diffusé pour sa part 310 communiqués et organisé 74 conférences de presse, dont 7 pour le Covid-19.

Réélection en novembre

Ce dernier chiffre est à comparer dans le domaine de la crise sanitaire aux 43 conférences de presse tenues en 2020. Jean-François Steiert a évoqué, au nom du collège, les discussions "intenses" qui ont permis "de porter des décisions ensemble", en particulier les moments de retraite pour réfléchir à "plus long terme".

Jean-François Steiert sort d'élections générales difficiles en novembre pour son parti, le PS ayant perdu sept de ses 28 sièges au Grand Conseil, au profit des Verts. A titre personnel, malgré une première place après le 1er tour, il a tout juste assuré sa réélection (7e) au terme d'un 2e tour dominé par le centre-droit.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00