La Liberté

30.11.2021

Réactions aux nouvelles restrictions du Conseil fédéral

Nicolas Berset, tenancier de l'Auberge du Château à Ependes, avec son épouse Vanessa © Charly Rappo
Nicolas Berset, tenancier de l'Auberge du Château à Ependes, avec son épouse Vanessa © Charly Rappo

CP et TTX

Partager cet article sur:

Les nouvelles mesures mises en consultation auprès des cantons par le Conseil fédéral font réagir. Le domaine de la restauration notamment est touché, tout comme celui du monde de la nuit.

Nicolas Berset, vice-président de GastroFribourg et tenancier de l’Auberge du Château à Ependes, accuse le coup: «Ce n’est pas une surprise mais ça a un goût de déjà-vu. On nous a dit que les mesures ne seraient pas trop restrictives, ce qui est vrai pour l’instant. Mais c’est la suite qui nous fait peur.» Il poursuit : «Le climat anxiogène qui règne depuis deux semaines pose aussi problème. On ressent déjà la baisse de fréquentation.»


Pour Globull, c'est la «douche froide». «Nous essayons d'interpréter l'ordonnance fédérale, mais la consommation assise dans une boîte de nuit s'avère compliquée. Nous préférerions des mesures claires et recevoir des indemnités en conséquence», argue Gilles Ancion, codirecteur du club bullois. Il rappelle que la clientèle a des attentes spécifiques: «Le Conseil fédéral a déjà mis les pieds dans un club?» Sans compter qu’un festival organisé par Globull le week-end prochain à Fribourg est aussi en péril.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00