La Liberté

08.03.2021

Ouganda: Total promet mesures environnementales et transparence

Son projet "Tilenga" prévoit le forage de plus de 400 puits de pétrole, dont un tiers dans le parc national des Murchison Falls en Ouganda. (archives) © KEYSTONE/AP/TOM STREITHORST
Son projet "Tilenga" prévoit le forage de plus de 400 puits de pétrole, dont un tiers dans le parc national des Murchison Falls en Ouganda. (archives) © KEYSTONE/AP/TOM STREITHORST
Partager cet article sur:
08.03.2021

Total a annoncé lundi des mesures pour tenter de réduire l'impact de ses activités sur les populations et l'environnement en Ouganda et Tanzanie, et promis "la transparence" en publiant les audits réalisés.

Son projet "Tilenga" prévoit le forage de plus de 400 puits de pétrole, dont un tiers dans le parc national des Murchison Falls en Ouganda, et la construction d'un oléoduc de 1.445 km (projet EACOP) traversant ce pays et la Tanzanie voisine, au grand dam des associations de défense de l'environnement.

Le pétrolier français explique en avoir limité l'emprise: "alors que les permis couvrent près de 10% du parc, le développement sera restreint à un périmètre de moins de 1%, et les surfaces non concernées par le développement seront rendues sans délai".

La surface occupée par les installations temporaires et permanentes sera "minimisée", avec une emprise au sol inférieure à 0,05% du parc, ajoute un communiqué.

Le groupe promet aussi "des plans d'actions définis avec les autorités locales, pour un impact positif net sur la biodiversité": augmenter de 50% le nombre de rangers des Murchison Falls, soutien à la réintroduction du rhinocéros noir en Ouganda. Total ajoute être "en contact étroit" avec des experts de l'Union pour la conservation de la nature (UICN) pour "protéger les chimpanzés et leurs habitats forestiers".

Les associations s'alarment des conséquences du projet, alors que plus de 50% des espèces d'oiseaux et 39% des espèces de mammifères d'Afrique sont représentées dans ce bassin du lac Albert.

Selon un rapport publié en octobre par les Amis de la Terre et Survie, plusieurs "dizaines de milliers de personnes" sont aussi affectées, et ont commencé à perdre leurs moyens de subsistance.

Selon Total, le projet nécessite d'acquérir 6.400 hectares, concernant plus de 18.000 "parties prenantes", propriétaires ou exploitants de parcelles, et abritant 723 foyers à qui il sera proposé de choisir entre un logement neuf et une indemnisation. Les 29 premiers relocalisés ont opté pour un logement, précise le groupe.

"Nous reconnaissons que les projets Tilenga et EACOP présentent des enjeux importants sur le plan sociétal et environnemental, que nous prenons en considération avec responsabilité", a déclaré le PDG Patrick Pouyanné, assurant de sa volonté de "transparence sur les études menées par Total et des tiers indépendants et les actions prises en conséquence".

Le groupe a mis en ligne le détail de revues réalisées depuis deux ans.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00