La Liberté

Regula Rytz quitte le Conseil national

Regula Rytz siège au Conseil national depuis 2011 (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Regula Rytz siège au Conseil national depuis 2011 (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Regula Rytz siège au Conseil national depuis 2011 (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Regula Rytz siège au Conseil national depuis 2011 (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX


Publié le 03.04.2022
Partager cet article sur:


Regula Rytz a annoncé son retrait de la politique nationale. La Bernoise remettra son mandat de conseillère nationale après la session de mai. L'ancienne présidente des Verts va reprendre la présidence d'Helvetas.

Après plus de trente ans en politique, la sexagénaire veut commencer quelque chose de nouveau. Elle pourrait certes continuer longtemps avec passion, mais le désir de suivre une nouvelle voie était plus grand, confie Mme Rytz dans la SonntagsZeitung. La conseillère nationale a confirmé son départ à l'agence de presse Keystone-ATS.

Il est prévu que Mme Rytz prenne la tête de l'organisation de développement Helvetas. La crise climatique va "changer dramatiquement la planète" et les plus pauvres de ce monde seront les plus touchés. C'est pourquoi elle souhaite s'engager dans la coopération au développement, explique-t-elle.

La Bernoise souhaite en outre se mettre à son compte et ouvrir un bureau de conseil. Parallèlement, elle souhaite s'occuper davantage de politique européenne en tant que déléguée auprès des Verts européens, "afin de faire passer l'accord-cadre lors d'une deuxième tentative". "Je n'arrête pas la politique. Je change simplement de scène", conclut-elle.

Au National depuis 2011

Regula Rytz a été élue au Conseil national en 2011. Depuis le début de son mandat, elle a siégé dans plusieurs commissions dont celles de l'économie, des transports et des communications, des finances ainsi qu'à la commission de gestion.

En 2012, la Bernoise a été élue à la présidence des Verts suisses, d'abord comme coprésidente avec la Vaudoise Adèle Thorens avant d'assumer seule cette fonction depuis 2016. Sa présidence a été couronnée par l'immense succès des Verts aux élections fédérales de 2019.

Suite à ce succès électoral, Regula Rytz s'était portée candidate au Conseil fédéral. Elle n'était toutefois pas parvenu à prendre un des deux sièges du PLR, dont les deux ministres sortants - Ignazio Cassis et Karin Keller-Sutter - ont été réélus par le parlement.

Après huit ans à la tête du parti, elle a remis le flambeau en 2020 au conseiller national zurichois Balthasar Glättli. Sur Twitter, ce dernier l'a chaleureusement remerciée pour son "inlassable engagement".

Femme de terrain

Avant de faire de la politique au niveau national, Regula Rytz a occupé différentes fonctions aux niveaux cantonal et local. En 1987, elle a participé à la création de l'Alliance verte et socialiste, une formation cantonale qu'elle a dirigée de 2001 à 2005.

Elle a fait ses premiers pas dans la politique cantonale en entrant en 1994 au parlement bernois. Elle s'est notamment occupée de la formation et de la politique financière. Elle n'a en revanche pas réussi le saut, en 1998, au Conseil d'Etat. Elle a ensuite été élue au Conseil municipal de Berne en 2004.

A l'heure de quitter la scène nationale, l'ancienne dirigeante ne s'inquiète pas pour le succès de son parti. "Nous sommes forts sur le fond, nous continuons à gagner des élections et des nouveaux membres. La crise du Covid-19 et la guerre de Poutine n'ont pas pu arrêter la vague verte", estime-t-elle dans la SonntagsZeitung.

Natalie Imboden, l'actuelle présidente des Verts du canton de Berne, lui succédera, ont précisé les Verts dans un communiqué.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00