La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Depuis, il y a comme un vide…

Érigés sur les lieux d’accidents mortels, les mémoriaux qui fleurissent nos bords de route laissent rarement indifférents. © Vincent Murith/archives
Érigés sur les lieux d’accidents mortels, les mémoriaux qui fleurissent nos bords de route laissent rarement indifférents. © Vincent Murith/archives

Angélique Eggenschwiler

Publié le 25.05.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Ce matin, le bouquet a disparu. Des années que je voyais ces fleurs sans cesse renouvelées à l’angle du carrefour. Du jour au lendemain, plus rien. Comme si ça n’était jamais arrivé, comme si personne ne s’était encastré dans cette glissière. Plus de fleurs, plus de vase, plus de rien. Il ne reste que le vide. Celui qui a envahi le cœur d’une mère depuis qu’un platane s’est interposé entre son fils et elle, surgissant au milieu de sa route, au milieu de sa vie.

Son fils oui, bonjour le cliché. Je ne sais pas pourquoi mais on les imagine toujours jeunes, ces morts qui fleurissent nos bords de route, fauchés à l’aube, dans l’évanescente éternité de la leur. Un cliché qui n’a pas vraiment lieu d’être, il suffit de jeter un œil à votre rétrovi

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Article 7, il faut réussir ses vacances

    Le mot de la fin Nous ne sommes pas là pour rigoler, mais pour réussir. Il faut réussir ses examens, son entretien d’embauche, son permis de conduire, ses...
  • pictogramme abonné La Liberté Ronan Brusq, Fribourg

    Le lecteur en Liberté Spiritualité » Habité depuis toujours par le soupçon «d’un autre possible», Ronan, 59 ans, c’est le mélange d’une douce militance et...
  • pictogramme abonné La Liberté Damiano avait perdu toute envie

    Le mot de la fin Damiano se traînait dans les couloirs en cherchant à en faire le moins possible. A 16 h pile, il filait à la timbreuse, même que ça faisait...
  • pictogramme abonné La Liberté Ils font erreur, c’est eux «les gens»

    Le mot de la fin Il devait être aux alentours de 15 h lorsque nous sommes arrivés sur la plage, par un beau samedi de canicule qui, surprise, y avait réuni...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00