La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Charlotte Gainsbourg laisse le public sur le carreau

«Je prends une caméra et je vois», avoue Charlotte Gainsbourg. © Adok Films
«Je prends une caméra et je vois», avoue Charlotte Gainsbourg. © Adok Films
Publié le 12.01.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Jane by Charlotte » En s’intéressant de plus près à la genèse de ce projet documentaire de Charlotte Gainsbourg sur sa mère Jane Birkin, il paraît d’emblée évident que l’actrice et chanteuse, fille de Serge Gainsbourg, ne savait pas où elle allait. C’était «je prends une caméra et je vois», avoue-t-elle.

Elle a d’abord filmé elle-même sa maman en tournée au Japon, mais en voyant les premières images et des sujets intimes dévoilés, cette dernière a pris peur et a demandé l’interruption du tournage. Deux ans se sont écoulés puis, une fois Jane Birkin rassurée sur les intentions de sa fille, l’apprentie cinéaste s’est entourée de professionnels et a repris ses échanges, tout en continuant à filmer elle-même un peu tout et n&rsq

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00