La Liberté

Dupontel, tragique et baroque

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Improbable duo, Virginie Efira et Albert Dupontel (au centre) cherchent l’amour dans une société assez mal adaptée aux rêveurs. © Pathé Films
Improbable duo, Virginie Efira et Albert Dupontel (au centre) cherchent l’amour dans une société assez mal adaptée aux rêveurs. © Pathé Films
Partager cet article sur:
20.10.2020

Formellement très abouti, le film d’Albert Dupontel est un petit bijou d’émotion

Olivier Wyser

Adieu les cons » A la sortie de son film précédent, Au revoir là-haut, l’adaptation d’un Goncourt aux multiples Césars en 2018, Albert Dupontel nous confiait vouloir mettre en scène un film plus intime, «une de ces petites comédies avec des personnages névrotiques et déviants comme je les aime». Et c’est aujourd’hui que sort dans les salles un nouveau Dupontel au titre plus que prometteur: Adieu les cons.

.embed-container { position: relative; padding-bottom: 56.25%; height: 0; overflow: hidden; max-width: 100%; } .embed-container iframe, .embed-container object, .embed-container embed { position: absolute; top: 0; left: 0; width: 100%; height: 100%; }

 

Suze Trappet (Virginie Efira) apprend à 43 ans que les produits toxiques contenus dans les laques pour cheveux qu’elle utilise chaque jour dans son salon de coiffure lui ont filé une ma

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00