La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

World Economic Forum: le public «trop naïf» face au «hommes de Davos»

Habitué du Forum économique mondial, le journaliste et auteur américain Peter Goodman critique l’hypocrisie de maints participants, et la complaisance qui les accompagne

Ce n’est pas parce que le WEF réunit de nombreuses personnes à la fois brillantes et bien intentionnées que tout ce qui en ressort est parole d’Evangile, dénonce Peter Goodman. © Keystone
Ce n’est pas parce que le WEF réunit de nombreuses personnes à la fois brillantes et bien intentionnées que tout ce qui en ressort est parole d’Evangile, dénonce Peter Goodman. © Keystone

Yves Genier

Publié le 25.05.2022

Temps de lecture estimé : 12 minutes

Partager cet article sur:

World Economic Forum » Gouvernement mondial de l’ombre ou simple chambre d’écho? Le Forum de Davos, qui se tient cette semaine, est entre les deux, affirme Peter Goodman, journaliste au New York Times et auteur du livre Davos Man* («L’homme de Davos»), paru en janvier dernier. Dans cet ouvrage non traduit, le reporter économique américain décortique les mécanismes qui transforment les débats menés dans la station grisonne en décisions qui tournent à l’avantage des plus riches et des plus privilégiés de la planète. Entretien exclusif.

Pourquoi n’êtes-vous pas à Davos cette année?

Peter Goodman: Après y être allé à de nombreuses reprises ces dernières années, je me suis lancé dans d’autres projets. Par ailleurs, il est temps de c&eacut

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11