La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La paix des «sages» en Centrafrique

Face à une «guerre de religion» montée par la propagande, cardinal et imam plaident la réconciliation

La paix des «sages» en Centrafrique
La paix des «sages» en Centrafrique
Police de proximité UNPOL/MINUSCA à Bangui. © HS/MINUSCA/DR
Police de proximité UNPOL/MINUSCA à Bangui. © HS/MINUSCA/DR

Jacques Berset/Cath.ch et Pascal Fleury

Publié le 01.04.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Conflit » «Notre mission, c’est de désarmer les cœurs, désarmer les esprits, avec notre parole, c’est notre seule arme!» Lors de leur passage à Berne en septembre dernier, le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, et l’imam Abdoulaye Ouasselegue, secrétaire général adjoint du Conseil supérieur islamique de Centrafrique, ont témoigné de leur combat pour la paix dans ce pays tourmenté où, depuis le coup d’Etat de 2013, rebelles et politiques instrumentalisent la religion, poussant chrétiens et musulmans à s’entre-tuer.

«Notre engagement commun pour la paix et la réconciliation est basé sur notre foi», ont-ils confié de concert, en marge de l’avant-première du film Sìrìrì – Le cardinal et l’imam. «Sìr&ig

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00