La Liberté

«La routine n’existe pas en photographie»

Petit, Marco Zysset pouvait passer des heures à observer la forêt. © Chiara Bovigny
Petit, Marco Zysset pouvait passer des heures à observer la forêt. © Chiara Bovigny
Publié le 17.01.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Parle-moi de ta passion!

Marco Zysset, un informaticien de 25 ans, est passionné de photographie depuis quatre ans. Il s’est spécialisé dans la faune sauvage, en privilégiant la Suisse.

«A six ans, j’ai déménagé à la campagne, ce qui m’a donné la chance d’avoir une forêt tout près de chez moi. Cela m’a permis d’éveiller un sentiment de mystère à l’encontre du monde sauvage, c’était quelque chose que je voulais découvrir davantage. Avec le temps, j’ai pu faire mes premières rencontres avec les habitants des lieux. Je pouvais passer des heures dehors à observer, assis contre un tronc d’arbre, un chevreuil qui passe, un renard qui me repère immédiatement au loin, ou à entendre le bruit du pic noir frappant avec son bec le tronc d’un arbre.

Ce n’est qu’en 2018 que la photographie a commencé à m’intéresser, à la suite d’un voyage en Norvège pour lequel j’avais investi dans un appareil pour prendre quelques photos souvenir. Au fur et à mesure des prises, j’ai commencé à aimer cette idée de pouvoir construire une image, l’aspect technique, l’émotion qu’elle pouvait dégager et le souvenir qu’elle nous permet de garder. A mon retour, j’ai décidé d’investir dans du matériel plus performant. J’ai appris les bases de la photographie au moyen d’articles, de forums, et par Youtube. J’ai aussi fait la découverte de plusieurs photographes talentueux tels que Vincent Munier, Laurent Geslin, Neil Villard, qui m’ont montré qu’il était possible de conjuguer deux passions, observer la nature et la photo, en une.

Depuis, je rôde dans le canton et les régions alentour pour immortaliser mes rencontres. Ce qui me plaît, c’est que la routine n’existe pas. Chaque observation est différente en fonction de la météo, de la saison et de l’heure. A chaque sortie, j’apprends un peu plus sur les animaux, leurs habitudes, leur activité tout au long de l’année. J’aimerais partager ma passion à l’aide d’expositions, de livres, et par les médias, et en faire une fois mon métier, même si vivre de la photo n’est pas facile.» Chiara Bovigny

Facebook: @wildxplorations

Instagram: @wildxplorations

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00