La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Lever le verre, l’alcool en moins

Apparu il y a une vingtaine d’années déjà, le vin sans alcool séduit toujours plus de consommateurs

Deux méthodes différentes permettent d'obtenir du vin sans alcool. © AdobeStock
Deux méthodes différentes permettent d'obtenir du vin sans alcool. © AdobeStock

Mathilde Bourge

Publié le 03.01.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Gastronomie » A première vue, «vin» et «sans alcool» ne sont pas des termes compatibles. Et pourtant, depuis quelque temps, le vin sans alcool gagne du terrain en Europe, malgré notre attachement certain au vin traditionnel. Pourquoi, en 2021, cette boisson fait-elle de plus en plus d’adeptes? Qui la consomme? Comment est fait le vin sans alcool? Et au fond, peut-on toujours appeler cela du vin?

1 Qui produit le vin sans alcool?

Jean-Philippe Braud, fondateur de Gueule de Joie (distributeur de vins, bières et cocktails sans alcool), éclaire notre lanterne sur le sujet. «Tout comme le vin traditionnel, le vin sans alcool doit être fabriqué avec des matières premières de qualité, et le producteur doit maîtriser l’art de l’assemblage. Dans beaucoup de cas, ce sont des viticulteurs traditionnels qui ont élargi leur champ de compétences pou

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00