La Liberté

Politique migratoire assumée

Publié le 02.06.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Dans l’Opinion intitulée «Ukrainiens et politique migratoire» du 25 mai, M. Grossrieder reproche à la Suisse d’être plus ouverte à l’accueil des réfugiés ukrainiens qu’à l’accueil des réfugiés venus d’Afghanistan, de Syrie, d’Erythrée…

Je me permets de faire remarquer à M. Grossrieder que les réfugiés ukrainiens sont en majorité des femmes, des enfants, des personnes âgées, les hommes étant restés au pays pour le défendre, alors que les réfugiés des pays cités sont en majorité des hommes jeunes, dans la force de l’âge, qui pourraient rester au pays pour le défendre, d’autant plus qu’ils y ont laissé leurs femmes, leurs sœurs, leurs mères.

D’autre part, il est vrai que nous sommes plus proches culturellement et cultuellement de l’Ukraine. Et puis, il faut bien l’avouer, nous aimons tellement détester la Russie depuis la nuit des temps, aidés en cela aujourd’hui par l’oncle Sam!

Marie-France Oberson, Siviriez

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11