La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Le pouvoir d’achat est en chute libre»

Face à l’inflation galopante, les syndicats fribourgeois réclament une hausse des salaires réels de 4 à 5%

Secrétaire régional du Syndicat des services publics, Gaétan Zurkinden dit envisager une mobilisation au sein de la fonction publique fribourgeoise au mois de novembre. © Charly Rappo-archives
Secrétaire régional du Syndicat des services publics, Gaétan Zurkinden dit envisager une mobilisation au sein de la fonction publique fribourgeoise au mois de novembre. © Charly Rappo-archives

Nicolas Maradan

Publié le 30.09.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Canton » Les salaires réels doivent augmenter. C’est le message martelé hier par l’Union syndicale fribourgeoise (USF), le Syndicat des services publics (SSP), Unia, Syndicom et le Syndicat du personnel des transports (SEV). Concrètement, ces organisations demandent une hausse de 4 à 5% au minimum. Unia souligne: «En 2023, les Fribourgeois paieront en moyenne leur électricité 19,4% plus cher. En un an, le prix du mazout a augmenté de 76% et celui du gaz de 56%. L’inflation est actuellement estimée à 3,4%. Par ailleurs, les primes des caisses-maladie augmenteront une nouvelle fois de 5 à 10%. En bref, loyer, consommation, énergies, tout augmente et conduit de plus en plus de salariés à la précarité.»

Cosecrétaire régional d’Unia Fribourg, François Clément insiste: «Derrière ces chiffres,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11