La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Crise énergétique: un plan de sauvetage sous conditions

Le Conseil national interdit les bonus aux entreprises électriques secourues par la Confédération

La Confédération a débloqué un crédit de 4 milliards de francs pour Axpo. Ici, la centrale de Beznau. © Keystone
La Confédération a débloqué un crédit de 4 milliards de francs pour Axpo. Ici, la centrale de Beznau. © Keystone

Philippe Castella

Publié le 14.09.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Energie » Prévu tout juste une semaine après la décision du Conseil fédéral de voler au secours d’Axpo, le débat sur le plan de sauvetage des géants de l’électricité promettait de faire des étincelles hier au Conseil national. On a eu droit à un véritable feu d’artifice même durant près de cinq heures, avec des partis se rejetant mutuellement la responsabilité de la crise énergétique.

A l’UDC, on pointe la stratégie énergétique 2050 et, en particulier, le choix de renoncer à de nouvelles centrales nucléaires. Pour la gauche, la faute revient à la libéralisation du marché de l’électricité qui a bloqué les investissements dans le domaine du renouvelable.

Seule l’UDC s’y oppose

Au final, toutefois, seule l’UDC et quel

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11