La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Hausse des primes-maladie: douche froide pour les assurés

Les primes-maladie vont croître en moyenne d’une bonne vingtaine de francs par mois en 2023 (+6,6%), soit une hausse bien plus forte que toutes ces dernières années et qui pèsera sur l’argent des ménages

Déjà secoués par la hausse des prix de l’essence, du chauffage et par un renchérissement généralisé, les ménages suisses se retrouvent confrontés aujourd’hui à une forte augmentation des primes-maladie. © Keystone
Déjà secoués par la hausse des prix de l’essence, du chauffage et par un renchérissement généralisé, les ménages suisses se retrouvent confrontés aujourd’hui à une forte augmentation des primes-maladie. © Keystone

Philippe Castella

Publié le 27.09.2022

Temps de lecture estimé : 11 minutes

Partager cet article sur:

Santé » L’addition est connue et elle est salée: les primes-maladie augmenteront en moyenne l’an prochain de 6,6%, soit une bonne vingtaine de francs par mois. Et la prime moyenne sera de 334,70 francs. «C’est une hausse difficile et désagréable», a admis le conseiller fédéral Alain Berset.

Certes, elle est moindre que les pronostics ne pouvaient le laisser craindre: l’épouvantail de hausses de 9% à 10% a été brandi ces derniers mois. Mais elle est bien plus forte que toutes ces dernières années. Il y a un an, Alain Berset pouvait bomber le torse en annonçant une baisse historique des primes (–0,5%). Le ministre de la Santé assurait alors: «Nous pouvons déjà dire que la diminution d’aujourd’hui ne sera pas suivie d’une explosion en 2023.»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11