La Liberté

Une ouverture pour les étrangers

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La liste des cantons accordant des droits politiques aux étrangers au niveau communal (ici Neuchâtel en 2007) pourrait s’étendre. © Keystone-archives
La liste des cantons accordant des droits politiques aux étrangers au niveau communal (ici Neuchâtel en 2007) pourrait s’étendre. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
21.09.2021

Le droit de vote pour les permis C est débattu dans plusieurs cantons alémaniques. Soleure vote dimanche

Ariane Gigon, Zurich

Droits politiques » Et de neuf? Actuellement, huit cantons, dont trois alémaniques, accordent des droits politiques aux étrangers, sous des formes et à des conditions différentes. Soleure pourrait les rejoindre. Une initiative populaire visant à laisser les communes introduire, facultativement, un droit de vote pour les personnes disposant du permis C est soumise au vote. Le gouvernement est pour, le parlement contre.

Dans plus de 600 communes, sur près de 2200 en Suisse, des personnes de nationalité étrangère mais établies depuis longtemps peuvent participer à la vie politique. Selon le comité d’initiative soleurois, ces communes «ont toutes engrangé des expériences positives». Accorder des droits aux personnes étrangères et intégrées contribue à «rendre la démocratie plus crédible», é

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00