La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Samuel Losada, de la cité à la City

Fils d’immigrés espagnols, le Romontois de 43 ans fait carrière dans la banque d’affaires, à Londres

Ici sur un des escaliers du château, Samuel Losada revient à Romont à chaque fois qu’il le peut. © Charly Rappo
Ici sur un des escaliers du château, Samuel Losada revient à Romont à chaque fois qu’il le peut. © Charly Rappo

Pierre Salinas

Publié le 13.08.2023

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Portrait » Il incarne le «rêve américain», cette façon qu’ont les Anglo-Saxons de flatter les self-made-men: ces gens qui, partis de rien, gravissent les échelons les uns après les autres pour finir par s’asseoir au sommet. Avec le ciel pour seule limite. «Me femme pense que je suis mû par cette idée d’avoir quelque chose à prouver. Il y a un peu de cela, oui», convient Samuel Losada, assis dans un tea-room de la Vieille-Ville de Romont, où il a grandi.

Précision: si, à l’exception de ce mur de briques orange dont il ne connaissait pas l’existence, le château n’a plus de secret pour lui, si l’école située un peu plus bas fait remonter à son front dégagé de vibrants souvenirs («en face, on allait Chez la Berthe, un kiosque où l’on achetait des bonbons»), celui qui

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11