La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La remise en fonction de la pisciculture staviacoise se fait attendre

Des députés critiquent l’inaction du Conseil d’Etat pour la remise en fonction de l’infrastructure staviacoise

Le redémarrage de la pisciculture à Estavayer-le-Lac pourrait coûter 1,5 million de francs. © Alain Wicht-archives
Le redémarrage de la pisciculture à Estavayer-le-Lac pourrait coûter 1,5 million de francs. © Alain Wicht-archives

Natasha Hathaway

Publié le 22.11.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Estavayer-le-Lac » Ils sont «indignés». Les cinq députés, dont quatre Broyards, membres du comité de pilotage (Copil) pour la remise en fonction de la pisciculture d’Estavayer-le-Lac ne mâchent pas leurs mots. Ils ont fait part de leur mécontentement dans un communiqué diffusé hier.

Ils reprochent «l’attitude attentiste du Conseil d’Etat, qui tarde à tenir ses promesses» mais aussi le «peu de considération que le Conseil d’Etat porte à cet assainissement» ou encore «l’inaction affichée par le Conseil d’Etat durant ces douze derniers mois». Des critiques adressées plus particulièrement aux deux conseillers d’Etat chargés du dossier et à la tête du Copil: Didier Castella (Direction des institutions, de l’agriculture et des forêts, DIAF) et Jean-Fran&cce

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11