La Liberté

L’inflation freinée par les carburants

Reflétant le panier-type des ménages, l’indice des prix à la consommation (IPC) est en léger recul

La détente au niveau des prix est à mettre sur le compte d’une baisse des tarifs des carburants depuis le printemps. © Keystone-archives
La détente au niveau des prix est à mettre sur le compte d’une baisse des tarifs des carburants depuis le printemps. © Keystone-archives
Publié le 04.10.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Coût de la vie » L’inflation a marqué une légère détente en septembre après des mois de progression. Le recul des prix à la consommation en Suisse s’explique notamment par une décrue des tarifs pour les carburants, mais d’autres postes de dépense, comme les copeaux de bois pour le chauffage, ont flambé.

Tout compte fait, l’indice des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,2% en septembre par rapport au mois précédent pour s’établir à 104,6 points, a indiqué hier l’Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Il s’agit du premier repli mensuel depuis juillet 2021, date à laquelle l’Indice des prix à la consommation avait reculé de 0,1%. Depuis lors, cet indicateur n’avait cessé de croître.

Progression en un an

Comparé à septembre 2021, l’inflation a progressé de 3,3% pendant le mois sous revue, après une hausse de 3,5% sur un an en août, ce qui constitue un record depuis 1993. L’accélération des prix à la consommation est moins importante qu’anticipé par les analystes interrogés par l’agence AWP. Ces derniers attendaient une évolution entre 0% et +0,3% sur un mois, et de +3,4% à +3,8% sur un an.

La détente au niveau des prix est principalement à mettre sur le compte d’une baisse des tarifs des carburants. En effet, tant l’essence (–6,1%), le diesel (–2,2%) que le mazout (–7,3%) ont vu leurs tarifs baisser par rapport à août. Sur un an, ces produits pétroliers ont cependant respectivement augmenté de 19%, 30,3% et 68,1%.

La parahôtellerie (–12% sur un mois et –12,9% sur un an) a également enregistré une baisse des prix, de même que le transport aérien (–10,5% sur un mois, +26,2% sur un an).

Le bois toujours plus cher

Concernant le chauffage, les copeaux de bois ont par contre vu leur prix s’envoler autant sur une base mensuelle (+10,7%) qu’annuelle (+80,7%).

Malgré le ralentissement observé en septembre, l’inflation reste au-dessus de l’objectif de stabilité des prix prôné par la Banque nationale suisse (BNS) et qui se situe entre 0% et 2%. Pour cette année, l’institut d’émission table sur un taux de 2% et de 2,4% en 2023. Face à la flambée des prix, la banque centrale n’a pas exclu de nouvelles hausses du taux directeur.

L’accélération des prix en Suisse reste cependant nettement inférieure, comparée à l’étranger. L’inflation a ainsi bondi à 10% en septembre dans la zone euro, alors qu’elle a ralenti à 6,2% aux Etats-Unis en août.

La protection du franc

La force du franc protège en effet partiellement contre une accélération trop importante des prix grâce au pouvoir d’achat que confère la devise helvétique pour des achats à l’étranger, notamment pour les produits énergétiques. ATS/AWP

Un bond de 10% dans la zone de la monnaie unique européenne

Le taux d’inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en septembre, à 10% sur un an, tiré par les tarifs de l’énergie mais aussi par ceux de l’alimentation, a annoncé Eurostat en fin de semaine dernière. Le chiffre est supérieur aux prévisions des analystes de Bloomberg et Factset qui tablaient sur 9,7%.

L’inflation avait atteint 9,1% en août pour les 19 pays partageant la monnaie unique européenne. Ces chiffres sont les plus élevés enregistrés par l’office européen des statistiques depuis le début de la publication de l’indicateur en janvier 1997.

La nouvelle flambée des prix à la consommation en septembre a mis la pression sur les ministres européens de l’Energie réunis vendredi dernier à Bruxelles pour adopter plusieurs mesures d’urgence afin d’aider ménages et entreprises, pris à la gorge par l’envolée des factures.

Depuis novembre 2021, la hausse des prix à la consommation a atteint chaque mois un nouveau sommet historique. ATS/AWP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11