La Liberté

L’art numérique a les jetons

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Mème bien connu créé en 2011, le gif animé Nyan Cat – l’original, donc – s’est vendu pour un peu plus de 580 000 dollars en mars dernier. © Christopher Torres
Mème bien connu créé en 2011, le gif animé Nyan Cat – l’original, donc – s’est vendu pour un peu plus de 580 000 dollars en mars dernier. © Christopher Torres
Partager cet article sur:
31.05.2021

Les jetons non fongibles, ou NFT, sont la dernière folie spéculative du marché de l’art

Olivier Wyser

Numérique » Le gif animé d’un chaton pixélisé au corps de biscuit Pop-Tart et propulsé dans le ciel étoilé par un arc-en-ciel lui sortant du derrière: vendu pour 580 000 dollars. La série de dix pochettes d’album numériques de la chanteuse canadienne Grimes: vendue aux enchères pour un total de 6 millions de dollars. Le tout premier gazouillis du cofondateur de Twitter, Jack Dorsey, qui le met en vente pour un million: adjugé finalement pour près du triple (2,9 millions). L’œuvre numérique Everydays: the First 5000 Days – une compilation de 5000 photographies – de Mike Winkelmann, plus connu sous son nom d’artiste Beeple: partie aux enchères chez Christie’s pour la somme astronomique de 69,3 millions de dollars… Faisant de l’artiste l’un des trois plus chers du monde de son vivant.

Le NFT est pa

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00